Une parenthèse apaisante. C’est comme cela que nous pourrions définir le silence lorsque nous sommes habituellement plongés dans tout un tas de nuisances sonores. Dans un quotidien en effervescence où le bruit est souvent notre plus fidèle compagnon, je vous propose de vous intéresser à l’importance et aux bénéfices du silence.

Pour cela, intéressons-nous d’abord aux effets du bruit excessif sur notre organisme et sur notre qualité de vie. Troubles du sommeil, stress, épuisement corporel, perturbation du fonctionnement des organes et maladies cardiovasculaires… Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), « le bruit ambiant provoque une charge de morbidité qui, en importance, est seulement dépassée par celle de la pollution atmosphérique ».

En évitant une surcharge d’exposition au bruit et/ou en intégrant des pauses silencieuses dans votre quotidien, vous éviterez aussi ces maux.

Chut, je m’écoute

Alors que les bruits extérieurs nous interpellent et nous surchargent d’informations, le silence redonne quant à lui toute la place aux perceptions.

Créer, imaginer, se concentrer… Grâce au silence nous pouvons davantage nous écouter. Au sens littéral d’abord, puisque la respiration et les battements du cœur se font mieux entendre. Mais aussi au sens figuré, puisque nous pouvons faire place nette et laisser un champ d’action plus important à nos pensées, nos émotions, à nos questionnements.

Besoin de silence…

Au travail, à la maison, dans les transports, pas toujours évident de se retrouver au calme dans la journée. Pourtant, il suffit parfois de 10, 15, 20 minutes de pause pour repartir du bon pied. Une balade en forêt, un bain relaxant avec pour fond sonore les cliquetis de l’eau, une séance de sophrologie ou de médiation, toutes les situations sont bonnes à exploiter pour faire le vide. Remplacez aussi certains bruits gênants ou stressants par des sons plus agréables à commencer par votre réveil. Enfin, pour ceux qui en auraient le plus besoin, il existe même des retraites silencieuses dans certains monastères pour réaliser une véritable cure.

J’espère vous avoir convaincu de l’intérêt du silence et que vous parviendrez à l’intégrerer dans votre quotidien.

« Dans le silence et la solitude, on n’entend plus que l’essentiel. » Camille Belguise